Latente

Matthieu Bister
Matthieu Bister
Elle est là
devant toi
  en suspend
au-dessus de toi
 en tout temps
derrière toi.

Elle te pèse comme un manteau de cuir.
Une armure qui t’empêche de courir.
Un cadre qui te fige dans les limites
  de sa bordure
  de sabordage
  de sa limitation.
One size fits all.
On se régule.
Se dérègle.
S’aplatit.
S’uniformise.
Marche au pas.
Marche ou pas.

Elle t’attend au coin d’une émotion.
Te donne une direction
fausse, bien entendu.
Mais que tu suis les yeux fermés par la jeunesse de ton cœur de ton esprit de ta vie.
Elle t’es offerte comme un cadeau
  empoisonné
à Noël
  impossible à revendre
grenouille et boeufpar tes prédécesseurs
  comme pour s’en débarrasser
parents ou autres.

Tu l’entretiens et la nourris
Avec passion
  et conviction.
Elle grandit au soleil
  mauvaise herbe
  chiendent
alimentée par du fumier
  naturel
  artificiel.

Latente, au fond de toi.
L’attente, dans le fond, toi.